Histoire

Publié le 28/07/2016
https://www.leliondangers.fr/histoire

Origine

Le Lion d’Angers, quel nom curieux ! L’origine du mot « Lion », « Legio » soit « Légion », peut être l’explication sinon affirmative du moins vraisemblable. Un camp de César serait peut-être passé dans la commune.
 

Histoire

Si Le Lion d’Angers ne fut pas directement impliqué dans la guerre de Cent ans, il fut incendié par les Bretons lors de la minorité de Charles VIII, fils de Louis XI. La paix fut encore troublée par les guerres de religion au XVIe siècle, et par la Fronde au XVIIe siècle. La localité avait le triste privilège d’être une ville-pont, un lieu de passage obligé.
Le XIXe siècle est calme et laborieux. Les grands travaux de canalisation de rivières durent une vingtaine d’années.
Le XXe siècle est marqué par les souffrances avec deux longues guerres. Le 19 juin 1940 voit l’arrivée des Allemands. Le Lion d’Angers échappe de peu à l’anéantissement lors de la résistance d’une poignée de soldats français sur la Mayenne.

Lire l'histoire du "Train de Langeais, dernier « Train de la Mort » qui stationna 2 jours au Lion d’Angers les 4 et 5 août 1944.

Les armoiries

Les armoiries de la ville du Lion d’Angers ont été attribuées d’office en exécution de l’édit de novembre 1696.

blason.png

 

Pierre Cochard, historien lionnais (1911 - 2006)

Né à Paris en 1911, Pierre Cochard dont le père est originaire du Lion d ‘Angers, apprit le noble métier de relieur. Passionné d’histoire et d’archéologie, il a rempli avec ardeur sa retraite en sondant le passé enfoui de la commune paternelle. Dessinateur et peintre, il illustrait lui-même ses ouvrages.
Ses œuvres :
1987 « Le Lion d’Angers, son histoire, ses histoires » 
1989 « Pierre Mercier dit la Vendée, natif du Lion » 
1990 « Livret sur la guerre 1940 – 1944 au Lion d’Angers et ses alentours » 
1994 « Le Lion d’Angers en Haut Anjou » 
1996 « Le Pays du Lion d’Angers » 
2005 « 1843-2003 – 160 années d’histoires sabotières – de l’atelier artisanal à l’usine avec Léon-Vincent Cochard »