Bonne année 2019 !

Publié le 21/12/2018
https://www.leliondangers.fr//news/bonne-annee-2019

vœux 2019 lion d'angers

Etienne Glémot, Maire du Lion d’Angers, et l’ensemble des conseillers municipaux vous souhaitent une merveilleuse année 2019.

Le samedi 12 janvier, Etienne Glémot, Maire du Lion d'Angers, présentait ses voeux à la population

"M. le Conseiller Départemental, M. le Maire délégué d’Andigné, MMES et MM. les adjoints, adjoints délégués et élus de la commune, M. le représentant de la Gendarmerie nationale, MMES et MM. les représentants des Sapeurs-pompiers, MMES et MM. les représentants de l’administration, MMES et MM. les directeurs d’écoles et collèges, M. le Curé, MMES et MM. les présidents d’associations, MMES et MM. les dirigeants d’entreprises, artisans-commerçants et professions libérales, MMES et MM. les habitants du Lion d’Angers, Chers amis,
Permettez-moi, par tradition et conviction, d’avoir tout d’abord une pensée pour ceux qui ont souffert en cette année 2018, ceux qui n’ont pas eu de place au sein de notre société, ceux qui ont subi la maladie, ceux qui ont perdu un être cher. Je leur souhaite à tous des jours meilleurs et un retour vers plus de bonheur en ces premiers jours de 2019.
Après un rapide cadrage général, je vais vous faire le rapport d’activité 2018 et vous présenter les projets 2019. J’ai toujours la chance d’animer une belle équipe où chacun donne le meilleur de lui-même pour accompagner les habitants dans leur vie quotidienne ou leurs projets. Avec mon collègue maire-délégué Bernard Menant nous souhaitons remercier adjoints et conseillers qui font vivre notre démocratie locale.
Nous avions vécu une année 2017 surprenante démocratiquement. Notre peuple avait pensé trouver une solution à un mécontentement allant sans cesse crescendo depuis 40 ans. Le Gouvernement bénéficiait et bénéficie d’une large majorité et peut donc mettre en œuvre sa politique sans les blocages habituels.
Après la liesse de la victoire de la coupe du monde de football, quelle ne fut pas la surprise pour tous de voir émerger une levée de boucliers jaunes.
Les révolutions se font quand les privilèges sont indus. En effet, petit à petit, notre pays a exclu la population rurale, celle qui n'habite pas à Paris ou en agglomération de grandes villes. Jusqu'à nous imputer le réchauffement climatique. Je raccourcis tout juste. Il y a donc eu une explosion de l’exaspération ressentie, face à la difficulté de vivre pour beaucoup de gens qui travaillent pourtant sans réussir à s’en sortir convenablement. Il nous faut tous écouter cela, dans le respect des personnes et des biens publics ou privé. Le droit de manifester est à protéger, les blocages sont à proscrire, et les casseurs doivent être condamnés très fermement.
2019 verra l’issue du Brexit ce mardi, un non-sens pour notre jeunesse. 2019 verra des élections européennes extrêmement porteuses d’enjeux démocratiques avec le choix très clair entre un repli identitaire au bénéfice de l’Asie et des Amériques, ou une union qui permette de protéger notre vieux continent des abus du nouveau monde des paradis fiscaux et des milliards gagnés sans contribution aux biens et politiques publics.
Localement, c’est avec le souci d'un service de proximité et d’actions concrètes que nous avons terminés nos travaux de fusion de notre intercommunalité des Vallées du Haut-Anjou. Vous pouvez voir la construction de la salle de sport intercommunale Paulette Fouillet, et la forte utilisation du mini-stade. 14 écoles publiques et 8 écoles privées vont bénéficier de l’investissement de 485 éléments informatiques, PC, tablettes, tableaux numériques... Cette politique est concrète pour nos enseignants au bénéfice de nos enfants qui doivent avoir les mêmes chances qu’ils soient scolarisés à Andigné ou au Lion d'Angers. Quant à la petite enfance, les travaux de la maison de la petite enfance sont terminés et portent à 18 places l'accueil permanent.
La Communauté de communes investit dans les services de proximité (Pôle santé mais aussi Maisons de services au public). La livraison prochaine des bureaux à l'étage du Pôle santé va faciliter l'arrivée de spécialistes détachés de l'hôpital de Château-Gontier. Le siège administratif de l’intercommunalité dans le bâtiment de l'Hôtel de Ville du Lion d'Angers va permettre aussi la création du service MSAP sur notre ville. Ces MSAP regroupent différents services de l’État, CAF, Impôts, défenseur des droits... Au Lion d'Angers, nous avons une configuration un peu particulière puisque certains de ces services sont déjà installés au Pôle santé social et nous verrons, fin 2019, le lancement de la construction de la Maison départementale des solidarités par le département sur la ZAC de la Grée. Quand tout sera opérationnel, nous mettrons en place les collaborations nécessaires pour que l’ensemble de la population soit orienté vers le service adapté pour réponse à ses questions. Pour clore ce chapitre, nous avions planifié une invitation à la population pour visiter la mairie dans son nouveau format le samedi 2 mars, cette date est reportée comme l’inauguration suite à la liquidation de l’entreprise JP Peinture. Quand nous aurons recalé le calendrier, cette maison commune vous appartient, n'hésitez pas à venir la visiter !
De compétence départementale, les premiers travaux pour le passage de la fibre ont débuté. Elle sera effective prochainement pour les habitants de l'est de la route d'Angers et nord de la rue Henri et Robert de Cholet. Je ne vous cache pas que vous êtes des chanceux, cela va vous ouvrir des perspectives très importantes d’amélioration de votre quotidien, notamment pour pouvoir travailler en home-office si cela vous est possible. Tous les renseignements sont sur le site Anjou-Numérique pour répondre à vos questions.
Très important en 2019 : la Communauté de communes a lancé la définition d’un projet de territoire sur cette fin de mandat pour ébaucher nos politiques futures. Ce temps de réflexion est nécessaire car même si nous sommes une toute jeune collectivité, nous avons besoin de savoir où nous allons pour bien tracer notre politique de proximité. Vous serez donc sollicités dans le courant de l’année pour des réunions publiques. Je vous enjoins à répondre à ces invitations, nous avons besoin de vos avis.
Parallèlement, nous avons lancé une labellisation de notre collectivité, l'enjeu étant la prise en compte du développement durable à tous les niveaux de notre collectivité. Cela s’appelle la Responsabilité Sociétale des Opérateurs Publiques. Je formule donc ici un second vœu qui nous permette de réussir cet objectif au bénéfice de nos enfants.
Tant que je suis sur les enfants d’ailleurs, je remercie le département de Maine-et-Loire de réaliser en lien avec les villages SOS, un site d’accueil pour 48 enfants sur l’Isle-Briand. Tous seront arrivés en septembre prochain, je vous sollicite tous afin que nous leur réservions le meilleur accueil.
Pour aborder maintenant les sujets gérés par la ville du Lion d’Angers, notre profession de foi Service-Proximité-Gestion avance en vitesse de croisière soutenue !
Pilotée par Nooruddine Muhammad et sa commission, la bibliothèque est passée au 1er janvier en compétence intercommunale. Les sujets communication et promotion de la ville ont permis la création du film que nous venons de voir, la définition d’un nouveau plan de ville intégrant toute la commune, le site Web monte en puissance et est toujours très utilisé.

A noter, nous sommes l’année de l’élection européenne, que notre jumelage avec l’Allemagne a connu un moment particulier avec le projet des "1000 bornes... au pas de course". Un défi qui a soudé les équipes et conforté nos liens avec nos amis de Bad Buchau. L’accompagnement festivités de l’été a été particulièrement aussi riche avec le basculement du feu d’artifice le soir du bal des pompiers le 13 juillet. Le même week-end ont donc eu lieu le bal, la course cycliste et la braderie des artisans commerçants. Cela a été un très bon week-end couronné par la victoire de notre équipe de football nationale ! Pour toutes ces fêtes de la ville, nous avons rénové la sonorisation du centre-ville. Dans le volet promotion de la ville, nous avons avec l’intercommunalité et le département accepté de renforcer nos participations financières vers le Groupement d’intérêt public  (GIP)qui gère l’Isle-Briand. Juste retour des recettes de fiscalité que nous apportent les activités du site. Nous sommes bien conscients que la société des courses, qui est restée en dehors du GIP, a aussi besoin d’être accompagnée. Nous continuons de penser que l’aide possible doit venir du GIP pour permettre les mutualisations. Enfin, rappelons le renforcement de la ville du Lion d’Angers sur les réseaux sociaux avec la création d’une page Facebook institutionnelle dédiée ainsi qu’un compte sur Instagram. Tout cela, en complément du site internet, va permettre à tous de suivre au plus près les événements et actualités se déroulant sur la commune. Cela a été le cas hier pour annoncer à tous les délais de remise en route du câble 20 000 volts coupé hier matin avenue des Tilleuls, vive le temps réel !
Avec Marie-Claude Hamard et l'équipe du CCAS nous développons l’accompagnement des enfants et de leurs familles avec l'aide à l'adhésion sportive. Le sport est un très bon moyen d’intégration et de développement de soi, cela permet aussi de renforcer les associations sportives. Sur l’expérience des années précédentes, en aide à nos aînés, ou aux personnes en situation de fragilité, les membres du CCAS continuent de leur rendre visite été comme hiver. Ainsi en 2018 ce sont 107 personnes qui ont été rencontrées à leur domicile. Côté logement, l’immeuble de la ZAC Jules Verne est très joli, ces 27 appartements seront habités en juin, les affectations sont déjà en cours. L’extension de la résidence Habitat jeunes par Maine-et-Loire Habitat sera effective pour la rentrée, 6 T1 vont être ajoutés. Le permis de construire de la résidence senior André Thibault comptant 26 appartements et 6 maisons produit par Harmonie Habitat a été déposé. Livraison prévue en septembre. Au passage, je ne vous cache pas que je suis très fier qu’André soit associé à ce projet de centre-ville pour la postérité.
Sujet d'actualité puisque le 17 janvier va démarrer notre recensement de la population. 9 agents recenseurs vont donc se présenter à vous, merci de leur faire bon accueil. Comme vous avez pu le lire dans la presse, nous restons une commune très attractive.
Avec Daniel Chalet, excusé de son absence, il était de garde pour Noël et est donc en congés ce jour, et ses commissions, nous avons lancé différents travaux attendus. Nous avons bien avancé sur notre nouveau PLU dont l’objectif est l’intégration de la commune déléguée d’Andigné. Travailler sur un PLU peut nous amener à toucher à la valeur patrimoniale de biens des habitants, sachons conserver une position juste basée sur l’intérêt général. C’est ce que nous avons toujours fait et nous continuerons. Les lotissements en cours avancent bien : la ZAC Jules Verne est maintenant quasi terminée sur ses zones publiques, il reste 5 terrains en cessions. Le lotissement Durval après un retard de la tranche 4, s’est aussi bien vendu, il reste 8 parcelles en vente sur les tranches 3 et 4, enfin sur le lotissement André Thibault, porté directement par la commune, il ne nous reste là aussi que 3 parcelles sur les 12 mises en vente. Sur ce dernier projet, nous équilibrons les comptes malgré le rachat de la maison de retraite, la démolition, la viabilisation et la modification du carrefour. Le tout avec des prix de sortie des terrains très ajustés et conformes au marché. Vous l’aurez compris, acheter sur le Lion d’Angers est un bon investissement, la pression est forte. A noter aussi que sur l’ancien terrain municipal de SICADIMA, la construction du pôle dentaire est terminé et nous sommes à la veille du déménagement qui a lieu ce week-end. Un grand merci à l'équipe de dentistes d’avoir porté ce projet, bien aidé par l’un de nos amis, Gérard David de l’entreprise CBI. Les taxis Bizot et l’AFOCG vont également bénéficier de leurs nouveaux locaux sur ce même site. Nous allons continuer les acquisitions foncières d’avenir : les parcelles de Revion en face le cimetière et les 18 hectares des Hauts-du-Courgeon. Dans le volet travaux, les rues Mercier-la-Vendée et Saint-Aubin sont terminées. Nous continuons dans le quartier de la promenade et du boulevard Joseph Hallion. Nous avons modifié des places du parking centre-ville pour renforcer le commerce du bourg. En maintenant le même nombre de stationnement, nous avons pu ouvrir l’arrière de deux commerces pour leur permettre de se développer. Nous avons également continué d’investir dans le matériel des services techniques ; camion, tailleuse de haie sur le tracteur, matériels de taille électriques moins bruyants et moins lourds pour les agents, et un broyeur de végétaux pour nous permettre de réutiliser les broyats directement en paillage. Nous n’avons pas oublié de penser au développement durable et à la préservation des fruitiers en installant 5 ruches à proximité des jardins familiaux.
A venir en 2019 : la réalisation d’un parking entre la mairie et la gendarmerie pour les agents de nos 2 collectivités, le déplacement du calvaire de la route de Grez-Neuville, l’aménagement du square des Villes Jumelées où nous avons été contraints d’abattre les arbres. Ceux de la route d’Angers vont suivre au moins partiellement. La chute d’un des plus gros le 3 décembre aurait pu être lourde de conséquences. Toujours en 2019, seront installés d’ici juin un certain nombre de caméras de protection pour permettre à la gendarmerie d’identifier les véhicules entrant et sortant de la ville. Nous avons eu à dénombrer des cambriolages, je formule le vœu que cet investissement de sécurité à la fois pour les biens privés et publics fasse ralentir ce processus néfaste.
Avec Isabelle Charraud, toujours très impliquée dans l’accompagnement associatif avec sa commission, nous sommes très heureux de voir la nouvelle salle de sports se terminer offrant ainsi plus de créneaux d'accueil pour tous. Nous continuons d’accompagner financièrement les associations mais les aidons surtout par la mise à disposition d’équipements. Le forum réalisé le 1er samedi de septembre est maintenant le grand moment de la rentrée, il réussit ses objectifs d’inscriptions et de découvertes des activités de chacune des associations. Elles sont très diverses et mobilisent dans tous les domaines, sportifs, culturels, jeux liés à l’environnement ou au social. Nous essayons de soutenir les bénévoles dans leurs missions afin que leur charge soit la plus facile à porter. Ce fût l’esprit de la soirée associative du 26 novembre dernier. Le concours des maisons fleuries a été un succès comme tous les ans. Je formule le vœu que cela continue !
Avec notre grand argentier et sa délégation au personnel, Jean-Paul Rousseau nous sommes satisfait de la situation. C’est notre dixième année sans emprunt ! cela ne veut pas dire qu’il ne faut absolument pas en faire, mais à ce jour, nous ne savons pas comment seront remplacés les 34 % de nos recettes de la taxe d’habitation, restons prudents pour ne pas être obligé d’augmenter la fiscalité : rappel c’est 221 000 € par an, c’est en moyenne 138 €/foyer /an. Je vois en effet mal le Gouvernement dire qu’il crée une nouvelle taxe pour la remplacer avec la situation sociale telle qu'elle se déroule aujourd'hui… C’est pourtant ce qui a été dit lors de la suppression. Vous l’avez remarqué, nous n’avons pas ralenti la cadence. Seule l’attente du permis de construire de la salle de tennis nous aura retardé dans les dépenses.
Nos statistiques sont les suivantes en quelques chiffres ou graphiques :

  • Nombre d’habitants au 1er janvier : 4965 ;
  • Nos règles budgétaires : pas d’emprunt d’ici la fin du mandat, seulement des inscriptions non exécutées en relais d’une année sur l’autre, pas d’augmentation d’impôt pour compenser les baisses de dotations, seulement en cas de mise en œuvre de services nouveaux pour assurer l’avenir. Cela nous donne en quelques chiffres : Dépenses de l’année 2,4 M€, Recettes de l’année 3,4 M€, Résultat provisoire de l’année1 M€ ;
  • Dette au 1er janvier : 1,8 M€, soit 363€/habitant et 53 % sous la strate régionale, 769€/habitant ;
  • Nombre d’années pour éteindre la dette : 1,8 années pour un seuil très bon en dessous de 5. En clair, nous avons donc mis de côté une bonne partie de ce que nous avions besoin pour le Dojo et le tennis. Avec le résultat 2019, nous ferons la bauge pour atteindre la fin de mandat.

Dans le volet du personnel, nous étions 41 en janvier pour 32,25 équivalents temps pleins, nous sommes 38 maintenant pour 32,25 ETP toujours. 8 agents nous ont quittés, 5 sont arrivés.
Piloté par Nicole Mellier et sa commission, l’extension des bureaux et des vestiaires des services techniques est opérationnel. La démolition de la piscine fait parti des moments marquants de cette année. Comme déjà évoqué, nous avons attendu longtemps voire trop longtemps à notre goût les permis de construire du tennis, ce qui a bloqué le chantier du stade pour la partie municipale. Ça vient, et nous avons bon espoir de démarrer d’ici le mois de mai. Suite à une demande de la PMI, protection maternelle et infantile, service du Département, nous avons été contraints de mettre un grillage dans l’environnement proche de la salle polyvalente d’Andigné, priorité a été donnée aux familles pour que les enfants puissent être accueillis en toute sécurité. De multiples petits travaux d’amélioration ont été faits un peu partout. Que ce soit sur les églises, les portes de la bibliothèque ou de la mairie, le changement du plancher du vestiaire des Guenelles. A venir, d’une part des travaux de vernissage du parquet de la salle de danse Nathalie Rifflard et d’autre part la rénovation de la toiture de l’église d’Andigné qui est dans un piteux état. Ces travaux de remaniement doivent nous permettre de prendre le temps de monter un dossier de reprise en profondeur de la couronne de pierre, de la charpente et de la couverture comme nous l’avons fait sur le Lion d'Angers historique. Ceci avec un architecte pour travailler pour le siècle. 2019 verra également une étude approfondie d’Edmond Girard pour faire la seconde partie de la rénovation commencée en 2009 et changer complètement le système de chauffage. Nous sommes accompagnés par le Syndicat des Energies de Maine-et-Loire dans ce dossier.
Egalement piloté par Nicole, la commission du marché hebdomadaire. Est à noter une très belle opération d’animation proposée cet été par les commerçants ambulants, renforcée par le soutien financier de la commune. A l'occasion de sa retraite, nous avons remercié chaleureusement le président départemental de ce commerce Michel Dolay pour son action et son aide à nos côtés pour préserver notre marché. Sa place de chausseur a été pourvu par un nouveau marchand déjà connu sur le Lion d’Angers par les anciens.
Didier Fuselier et sa commission n’auront pas été en manque d’activité sur l’accompagnement du périscolaire. Le changement des rythmes scolaires pour revenir à 4 jours comme le souhaitaient les équipes enseignantes et les parents, a bousculé les habitudes des parents et celle des professionnels de l'accueil des enfants. Si, historiquement, nous avons fait le choix de confier à des associations de parents la gestion de services dans un souci de proximité et de réponses adaptées aux besoins, aujourd'hui je dis "attention". Nous dépensons de l'impôt et nous devons donc rester mesurés dans la dépense et chercher tout moyen d'optimiser ce que nous possédons déjà. Ainsi, la forte augmentation de la fréquentation nous a contraint de basculer une partie des accueils dans l’école Edmond Girard qui se trouve vide quand les accueils sont en trop plein. Je remercie d’ailleurs très chaleureusement les équipes enseignantes et les directeurs de nous avoir aidé dans la résolution de cette problématique en comprenant et facilitant les accès à ces locaux publics. Je sollicite la même compréhension des parents. Nous avons donc modifié lundi soir dernier la Délégation de Service au Public qui nous lie à Récréa'Lion pour prendre en compte ces changements. Je missionne Didier et sa commission pour mettre à jour le PEDT avec les membres associés associatifs ou pédagogiques qui y siègent. A noter pour les adolescents, l’extension du terrain à bosses à La Guenelle près du terrain de football. C’est simple, élégant et efficace pour occuper certains jeunes les après-midis !
J’ouvre maintenant un chapitre sur nos agents. Je suis fier des équipes qui nous accompagnent au quotidien sous la direction de Maïder Thibault. Un grand merci à eux qui sont le service public de proximité chaque jour. Si les missions peuvent parfois être difficiles face à des gens qui n’ont pas compris le rôle de chacun, sachez que je suis très fier de les avoir à mes côtés. Leurs qualités respectives m’honorent et honorent l’équipe que j’ai le plaisir d’animer. Je souligne pour l’équipe administrative et les services techniques un second merci plus spécifique pour avoir continué à porter leurs missions dans des conditions très dégradées en 2018. Il ne nous faut pas oublier que les services techniques ont vécu un hiver avec des vestiaires en travaux et que le service administratif a vécu plus de 9 mois dans la salle David d’Angers dans des conditions de promiscuité et de précarité qui ont été particulièrement prégnantes. Merci donc à eux de les avoir vécues avec le sourire, et merci donc aux services techniques d’avoir toujours réagi au quart de tour pour que cela reste vivable. C’est extraordinaire, mais tout cela s’est déroulé dans un esprit cordial et convivial qui caractérise chacun d’eux. Pour prolonger, puisque nous aussi élus avons vécu en plus grande proximité avec l’accueil, mon rapport d’étonnement, au-delà de mieux connaître encore les agents, aura été de mieux connaître les situations difficiles ou les comportements auxquels ils sont confrontés. Là je dois dire que j’ai vécu des grands moments d’un côté de pitié, mais aussi de colère contre des gens qui viennent ici exprimer très maladroitement ce qu’ils ne peuvent faire ailleurs. Je compte donc sur vous chers habitants que nous servons du mieux de nos compétences, sur votre bienveillance et votre courtoisie lors de vos visites. Je dis cela pour les agents bien sûr et j’envoie un grand merci à toute l’équipe qui est très dévouée.
En remerciant aussi Alain Daillez de son action au sein du bureau, Il me reste à vous formuler mes vœux pour conclure.
Je souhaite à chacun d’entre vous une bonne santé, à vous, à vos proches, à ceux qui vous sont chers. Je vous souhaite une année de bonheurs partagés au quotidien, de réussite de vos projets personnels et professionnels. Une année où individuellement et collectivement, nous travaillions à préserver et développer nos institutions pour qu’elles soient respectées, que le sens du bien commun soit préservé, que le rôle de la France dans le monde soit consolidé.
Vive le Lion d’Angers, vive notre démocratie et vive la France !
Bonne année 2019 à tous."