Distribution gratuite de pièges pour lutter contre les frelons asiatiques

Publié le 05/03/2019
https://www.leliondangers.fr//news/distribution-gratuite-de-pieges-pour-lutter-contre-les-frelons-asiatiques

lutte frelon asiatique

Pour lutter contre la prolifération des nids de frelons asiatiques, la ville du Lion d’Angers met à disposition des Lionnais, gratuitement, des pièges.

Après avoir passé l’hiver dans leur abri, c’est au printemps que les reines frelons asiatiques commencent la construction de leurs nouveaux nids : dans les arbres, sous les toitures, dans un abri... De la taille d’une balle de ping-pong en avril-mai, le nid devient rapidement conséquent. Dangereux pour la santé publique par leurs piqûres et risquant d’altérer la biodiversité, les frelons asiatiques posent de plus en plus problème. La ville du Lion d’Angers adhère ainsi depuis plusieurs années au plan d’action de lutte collective proposé par la Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles (FDGDon 49). En ce début d’année, c’est un nouveau dispositif qui est mis en place avec la distribution de pièges.

piege frelon.jpg

Comment obtenir un piège ?
Rendez-vous à l’accueil de la mairie muni d’un justificatif de domicile. Un piège par foyer sera remis (dans la limite des quantités disponibles).

Comment utiliser le piège ?
Le piège à frelons prend la forme d’un bouchon à installer sur un bouteille d’eau d’1,5l. Versez dans une bouteille votre appât naturel (bière, sucre, eau et vinaigre, ammoniac…). Fixez la bouteille au bouchon. Votre piège est prêt !

Découverte d’un nid, quelle attitude adopter ?
En cas de découverte d’un nid, nous vous invitons à contacter la mairie du Lion d’Angers au 02 41 95 30 16. Un diagnostic du nid sera réalisé et une intervention de destruction sera programmée auprès du FDGDon 49 au besoin. Depuis début 2019, la ville du Lion d’Angers participe aux frais de destruction à hauteur de 50 % du coût total.

Comment reconnaître le frelon asiatique ?
Le frelon asiatique, un peu plus petit que notre frelon commun, se reconnaît facilement à sa fine ligne jaune rectiligne qui sépare les deux premiers segments abdominaux, ses pattes jaunes et ses ailes fumées.